Albert Cohen citáty

1   0

Albert Cohen

Datum narození: 16. srpen 1895
Datum úmrtí: 17. říjen 1981

Abraham Albert Cohen byl švýcarský spisovatel židovského původu. Psal ve francouzském jazyce.


„Každý člověk je sám a všichni kašlou na všechny. A naše bolesti jsou opuštěným ostrovem...“ v dopise Jacquesi Brelovi

„Femelle, je te traiterai en femelle, et c'est bassement que je te séduirai, comme tu le mérites et comme tu le veux. A notre prochaine rencontre, et ce sera bientôt, en deux heures je te séduirai par les moyens qui leur plaisent à toutes, les sales, sales moyens, et tu tomberas en grand imbécile amour, et ainsi vengerai-je les vieux et les laids, et tous les naïfs qui ne savent pas vous séduire, et tu partiras avec moi, extasiée et les yeux frits!“ Belle du Seigneur


„Aujourd'hui, je suis fou de mort, partout la mort, et ces roses sur ma table qui me parfument tandis que j'écris, affreusement vivant, ces roses sont des bouts de cadavres qu'on force à faire semblant de vivre trois jours de plus dans de l'eau et les gens achètent ces cadavres de fleurs et les jeunes filles s'en repaissent.“ Le Livre de ma mère

„Place Saint-Germain-des-Près. Devant la sortie de l'église, le jeune homme qui crie son journal. Demandez l'Antijuif! Vient de paraître! Donc c'est un nouveau numéro. Non, défense de l'acheter. Il s'approche, son mouchoir contre son nez, demande l'Antijuif, paye le jeune homme qui lui sourit. Otez le mouchoir, lui parler, le convaincre? Frère, ne comprends tu pas que tu me tortures? Tu es intelligent, ton visage est beau, aimons nous. Demandez l'Antijuif! Il court, traverse, s'engouffre dans une petite rue, brandit la feuille de haine. Demandez l'Antijuif! crie t il dans la rue déserte. Mort aux juifs! crie t il dans une voix folle. Mort à moi! crie t il, le visage illuminé de larmes.“

„Como eu gostaria de poder tirar fora, como o desdentado que tira a dentadura para depositá-la num copo d'água junto ao leito, tirar meu cérebro para fora de sua caixa, tirar meu coração que bate demais, esse pobre infeliz que cumpre bem demais seu dever, tirar fora meu cérebro e meu coração para mergulhá-los, esses dois pobres milionários, em soluções refrescantes, enquanto eu dormisse como um menininho que nunca mais voltarei a ser.“ Le Livre De MA Mere

Podobní autoři

Citát se vám libí,
sdílejte ho s přáteli na .